Longs cheveux roux – Meags Fitzgerald


lcrLongs cheveux roux by Meags Fitzgerald

Ma note: 3 de 5 étoiles
Reçu: Maison de publication
Parution: Avril 2017
Éditions: Pow Pow
Âge recommandé: 13+
Rythme: Lent
Sujets: BD, LGBT, Adolescence, Sexualité, Amitié, Famille, Vie moderne


DESCRIPTION:

La jeune Meags est une enfant comme les autres, bien qu’elle sente déjà au fond d’elle-même qu’elle n’est pas exactement comme ses amies. Longs cheveux roux est un récit autobiographique intimiste sur fond de sorcellerie et de solidarité féminine, dans lequel Meags Fitzgerald revient sur ses premiers émois amoureux de même que sur la découverte et l’acceptation de sa propre bisexualité. S’inspirant de ses expériences personnelles, l’auteure propose une réflexion forte et articulée sur la différence, la place des femmes à travers l’histoire ainsi que l’influence de la culture populaire sur la construction de notre identité.

hitormissbooksdaisies

Ce roman graphique m’a bien étonné. Déjà en l’ouvrant, j’ai su que j’allais lire une histoire assez différente des autres, en voyant le style unique des illustrations faites par l’auteure.

Et j’ai bel et bien eu la chance de lire quelque chose de different. Ce que j’ai aimé le plus c’est que je n’ai jamais pu deviner ce qui allait suivre dans la vie de Meags Fitzgerald. Alors je n’ai jamais été ennuyée de pouvoir prédir comment l’histoire allait finir, car je n’en avais aucune idée. Tant mieux.

longs

Donc dans ce livre on suit l’auteure qui nous raconte des passages dans sa vie d’enfant, d’adolescente et d’adulte. Ce qui est dommage c’est que les passages sont assez courts, malgré qu’il y en ait plusieurs. Au moins ils nous donnent une bonne idée de la façon dont Meags se sentait par rapport aux autres et à sa sexualité.

Eh oui, elle est bisexuelle. Cependant, elle préférerait être lesbienne ou hétérosexuelle, pas quelque chose qui inclus les deux, car elle pense que cela va compliquer beaucoup trop les choses – sa vie. Elle n’a pas toujours raison, mais il faut comprendre qu’auparavant la bisexualité n’était pas un concept aussi développé qu’il l’est aujourd’hui.

Donc j’ai trouvé Meags super-intéressante, surtout son introspection qui était tout à fait honnête. Une certaine partie de moi a même formé un lien avec elle. Disons seulement que je comprends qu’elle se sente gênée de commencer une relation amoureuse. I get you, girl.

Lecture memorable, mais pas du tout parfaite.

lolareviewer

Follow me on:

Youtube | Twitter | Instagram | Google+ | Goodreads | Bloglovin’

 

Leave a Reply

Fill in your details below or click an icon to log in:

WordPress.com Logo

You are commenting using your WordPress.com account. Log Out /  Change )

Google photo

You are commenting using your Google account. Log Out /  Change )

Twitter picture

You are commenting using your Twitter account. Log Out /  Change )

Facebook photo

You are commenting using your Facebook account. Log Out /  Change )

Connecting to %s